Chroniques littéraires

Le Cercle Littéraire de Guernesey (M.A. Schaffer)

« L’esprit peut de toute chose se faire un ami. »

J’ai lu Le Cercle Littéraire des Amateurs d’Epluchures de Patates de Mary Ann Schaffer et Annie Barrows (sa nièce), publié en 2008 aux Etats-Unis. 

Ce roman historique épistolaire a été écrit vingt ans après une visite de Mary Ann Schaffer sur l’île de Guernesey, au cours d’un voyage en Angleterre. Pourtant, Mary Ann Schaffer n’a pas quitté l’aéroport de l’île, fermé à cause d’un épais brouillard. Elle a donc passé sa visite dans la librairie de l’aéroport, lisant toutes sortes d’ouvrages sur l’île de Guernesey sous l’occupation allemande. 

Si Mary Ann Schaffer a choisi le style épistolaire pour son roman, c’est parce qu’elle estimait que ce serait plus facile et amusant à écrire qu’un récit d’une seule voix.

Lorsque son état de santé a commencé à se détériorer, elle a demandé à sa nièce, Annie Barrows, d’achever la correction et la réécriture du roman.

Mary Ann Schaffer est décédée le 16 février 2008.

Résumé : 

Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique ; celui d’un club de lecture au nom étrange, inventé pour tromper l’occupant allemand : le « Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates ». De lettre en lettre, Juliet découvre l’histoire d’une petite communauté débordante de charme, d’humour, d’humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey…

Mon avis : 

Commençons d’abord par le nom exact du cercle, à savoir : Le cercle des amateurs de littérature et de tourte aux épluchures de patates de Guernesey. Ce cercle, ses membres ne l’ont fondé, au départ, que pour justifier leur présence dehors après le couvre-feu imposé par les Allemands, venus occuper les Îles Anglo-Normandes (je ne vous en dirai pas plus sur l’origine du nom).

La plupart de ses membres ne lisaient pas avant l’arrivée des Allemands sur leur île. Mais les auteurs que chacun aura découvert grâce au cercle vont changer leur vie et leur vision de celle-ci.

Juliet Ashton est une écrivaine qui vit à Londres. Elle est devenue populaire pendant la Seconde Guerre Mondiale avec ses chroniques d’Izzy Bickerstaff s’en va-t-en guerre, publiées dans le Spectator. Lorsque le Times lui commande une série d’articles sur la littérature, Juliet n’a aucune inspiration jusqu’à ce qu’elle soit contactée par Dawsey Adams, de Guernesey. Ce dernier cherche à en savoir plus Charles Lamb qu’il a découvert grâce au cercle littéraire de Guernesey. 

Débute une série d’échanges entre Dawsey et Juliet qui décidera d’écrire un article sur le cercle littéraire et son histoire hors du commun. Tour à tour, les membres du cercle lui écriront pour lui parler de leur expérience avec la littérature. C’est une véritable histoire d’amitié qui nous est racontée au travers des nombreuses lettres échangées entre Juliet et les membres du cercle dont la plupart ne se connaissaient pas avant et qui sont devenus une famille avec le temps. 

Mais ce n’est pas qu’une histoire au sujet d’un cercle littéraire. Juliet en apprendra aussi beaucoup sur l’occupation de l’île par les Allemands. Bientôt d’autres habitants de Guernesey contacteront Juliet pour lui raconter leur vie pendant la Seconde Guerre Mondiale et l’on découvre ainsi comment les Allemands ont pris possession des Îles Anglo-Normandes et surtout comment les habitants y étaient traités. 

Ce roman épistolaire est uniquement constitué de lettres et télégrammes échangés entre les différents protagonistes, qui sont les narrateurs de l’histoire et auxquels on s’attache. 
C’est comme lire plusieurs histoires d’auteurs différents mais liées par une trame unique.

On retrouve aussi énormément de références littéraires. D’Emily Brontë à Charles Lamb, en passant par Sénèque, chaque membre du Cercle Littéraire de Guernesey a son auteur de prédilection. Vous pouvez d’ailleurs retrouver une liste des œuvres importantes mentionnées dans le roman sur le site de l’éditeur américain, Random House.

Enfin, le roman a été adapté au cinéma. Sorti en 2018, Le Cercle Littéraire de Guernesey, reprend l’histoire du livre en gardant l’esprit épistolaire de l’histoire mais avec quelques variantes.

Conclusion : 

Moi, qui ne suis pas habituée aux romans épistolaires – le seul que j’ai lu était Lettres d’amour de 0 à 10, de Susie Morgenstern quand j’avais 10 ans – j’ai tout de suite accroché au style.

Je suis passée par de nombreuses émotions en lisant les lettres. De la tristesse à la joie, en passant par des passages révoltants. Mais j’ai aussi passé un bon moment avec des anecdotes drôles et émouvantes.

J’ai beaucoup aimé ce roman particulier qui m’a emmenée à Guernesey. J’avais envie de rencontrer les membres du cercle et j’avais envie de continuer l’histoire une fois la dernière page tournée. 

A bientôt !

2 réflexions au sujet de “Le Cercle Littéraire de Guernesey (M.A. Schaffer)”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s