Chroniques littéraires

Jazz Dream and a Pinch of Human (A. Alvarez)

« La musique est supposée nous rassembler, pas nous disperser. »

J’ai découvert, il y a quelques mois, la communauté littéraire de Twitter. Un espace d’échanges et de partages entre blogueurs/blogueuses, auteurs/autrices et fans de lecture en général. Grâce à cette communauté, j’ai l’occasion de suivre de nombreux auteurs et autrices, publiés ou non, et parmi tous, il y a Alicia Alvarez. 

Alicia Alvarez est une jeune autrice belge publiée aux Editions Nutty Sheep, une maison d’édition spécialisée dans la publication de récits courts, nouvelles et séries littéraires de genres fantastiques, fantasy et science-fiction. 

C’est d’ailleurs chez Nutty Sheep qu’Alicia Alvarez a publié son premier récit court, Jazz Dream and a Pinch of Human, sorti en 2020 et dont je vais vous parler aujourd’hui. 

Résumé : 

Nouvelle-Orléans, lundi 19 mai 2025.On dit souvent que les choses évoluent avec leur temps et qu’il faut suivre le mouvement. Pour les membres de « Allo Dreams », cela devient légèrement compliqué quand ils apprennent que leur passion est en péril via leurs KB7, un atout technologique précieux. Petit à petit, on a remplacé les musiciens par les IA au Superdome, à la radio, à la télévision, mais les humains continuent à vivre leurs sons avec émotions à d’autres endroits. A présent, les synthétiques prennent leur place dans les bars, les clubs de jazz, et même les rues. On éjecte les humains de la scène. Pourtant, il leur paraît inconcevable de ne rien faire. Le capitalisme n’éteindra pas les flammes de leur passion, plus vives que jamais, parce qu’ils comptent bien se battre pour garder l’étincelle intacte. Plongez au cœur d’une Nouvelle-Orléans futuriste, aux côté de Charlotte, Louis, Colin, Owen, Martha et Joshua, six personnalités différentes animées par le même objectif : rétablir la liberté musical. 

Mon avis : 

Imaginez que votre passion, cette étincelle qui vous anime et vous faire vibrer, soit remplacée, du jour au lendemain, par une intelligence artificielle. Que ressentiriez-vous ? 

Jazz Dream and a Pinch of Human est un récit court de science-fiction que vous emmène à la Nouvelle-Orléans en 2025, où la technologie s’est fortement imposée, à tel point que chaque citoyen de la Nouvelle-Orléans s’est vu offrir une KB7, une tablette tactile très avancée. La KB7 n’est cependant qu’un début dans l’avancée du progrès technologique et alors que la Nouvelle-Orléans est l’un des berceaux du Jazz, voici que l’intelligence artificielle est sur le point de remplacer les vrais musiciens pour de bon. 

On suit le quotidien du groupe Allo Dreams, un jazzbad composé de six musiciens, d’âges et de personnalités différentes et pourtant unis par la même passion qu’est le Jazz : Owen, Charlotte, Martha, Joshua, Louis et Colin. Tous vivent de leur musique et ils sont déterminés à montrer ce qu’elle représente à leurs yeux. Car ces derniers, comme tous les autres musiciens de la Nouvelle-Orléans, ne sont pas prêts à abandonner leurs instruments au profit de l’intelligence artificielle. S’engage alors un combat entre humains et technologie ; entre l’amour de la musique et l’appel du pouvoir par la technologie. Et les artistes n’auront que sept jours pour se préparer à affronter les musiciens de l’intelligence artificielle, emmenée par Madame le Maire. 

Au final, ce sont deux extrêmes qui s’opposent. Mais à bien y réfléchir, les humains n’auraient-ils pas besoin de la technologie comme la technologie des humains ? Après tout, nous dépendons de la technologie presque autant que la technologie dépend de nous. 

Le titre en anglais Jazz Dream and a Pinch of Human m’a beaucoup intriguée. Je me suis demandée pourquoi un titre anglais pour un récit en français. Mais ce choix est expliqué plus tard dans l’histoire. Car cette histoire nous parle surtout d’humanité et de passion.

En outre, les chapitres, illustrés par des titres de chansons d’artistes, tels que Louis Armstrong, Ella Fitzgerald ou encore Duke Ellington, s’accordent avec le thème de la musique, intégralement ancrée au cœur de ce one shot.

On pourrait déplorer que le texte est trop court mais la lecture est agréable et fluide. Alicia Alvarez utilise à la perfection les figures de styles telles que les métaphores et la personnalisation, rendant son texte vivant comme dans cet extrait : 

« Le saxophone expire, 
la batterie cesse de subir,
la contrebasse, de frémir, 
le piano lâche un soupir, 
et les voix peuvent s’endormir. »

Conclusion : 

J’ai dévoré ce récit et je l’ai adoré. C’est une histoire légère que l’on peut lire entre deux lectures plus importantes. Je me suis sentie transportée à la Nouvelle-Orléans, au cœur de cette ville dédiée au jazz et à la musique. 

Je ne peux que vous encourager à découvrir cette autrice pleine de talent !

Pour en savoir plus sur Alicia Alvarez : https://aliciaalvarezauthor.weebly.com/ 

1 réflexion au sujet de “Jazz Dream and a Pinch of Human (A. Alvarez)”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s