Chroniques littéraires

Voyage au pays de l’envie (F. Marcou)

« C’est toujours un voyage immobile, un livre, un véhicule pour l’émotion et l’imagination »

Chronique aujourd’hui d’un petit recueil de nouvelles fantastiques et de science-fiction auto-édité. 

Ce recueil de Frédéric Marcou a été écrit sur six ans. D’abord parues sur des sites de littérature libre, elles ont été retravaillées et rassemblées dans ce livre. Seule une nouvelle est inédite. 

C’est aussi la première fois que l’auteur publie un recueil de nouvelles, même s’il n’en est pas à sa première publication de récits. 

Pour en savoir plus sur l’auteur, n’hésitez d’ailleurs pas à aller jeter un œil sur son site : http://fred1313.canalblog.com/

Résumé : 

Ce livre est un recueil de cinq nouvelles fantastiques teintées de science-fiction. Il se veut ancré dans la réalité, tout en laissant une large place à l’imagination. 

Mon avis : 

Le résumé ne laisse rien planer sur ce qui nous attend lorsqu’on ouvre le livre. C’est donc intriguée que j’ai commencé la lecture. 

Je n’ai cependant pas tout à fait compris le rapport entre le titre et le contenu des nouvelles. 

Les histoires sont courtes mais respectent la structure de la nouvelle, notamment grâce aux chutes, parfois abruptes. 

A vrai dire, j’aurais aimé que certaines durent plus longtemps, que les histoires soient plus élaborées. En effet, je suis parfois restée sur ma faim.

Néanmoins, on est directement plongé dans l’action. Les nouvelles tournent chaque fois autour d’un seul événement, ne laissant pas de place à des intrigues secondaires ou des détails inutiles. Bien au contraire, il n’y a que peu de détails ou de descriptions. 

Les histoires n’étant pas liées entre elles, il est possible de les lire dans l’ordre que l’on veut. 

J’ai bien aimé aussi le préambule à chaque nouvelle à travers une note de l’auteur, introduisant l’histoire que l’on s’apprête à lire. 

On retrouve ainsi : une nouvelle librement inspirée d’une biographie du Dalaï Lama (Il ne vous reste plus qu’à signer), une histoire qui est normalement de la taille d’un roman mais qui a été raccourcie au format d’une nouvelle (Damnation), une histoire inspirée d’un rêve de l’auteur (Rêve impromptu). 

La quatrième nouvelle a été écrite en 2005 (Homo sapiens sapiens neandertalis), le style de l’auteur a donc évolué depuis et on le remarque en lisant les autres récits. Quant à la dernière nouvelle, il s’agit d’un récit inédit, racontant la mort d’un homme de manière imagée (Une autre forme de mort). 

Il semble également qu’il y ait un thème récurrent dans ces nouvelles : la mort. Elle est abordée à travers la réincarnation, l’enfer, le décès d’une personne. Bref, il s’agit de récits fort sombres. 

Le fait que l’auteur passe du genre fantastique à la science-fiction montre sa maîtrise des deux genres. 

Sa plume est légère malgré la noirceur des textes, ce qui la rend néanmoins agréable à lire. 

Conclusion : 

C’est un recueil très court de nouvelles qui se lit facilement et rapidement (moins de trente pages). 

Pour ma part, mes nouvelles préférées étaient : DamnationRêve impromptu et Une autre forme de mort

Je conseille ce recueil car même s’il est un peu court, c’est un voyage intéressant, nous amenant à nous questionner à la fin de chacune des nouvelles présentes dans ce livre. 

Pour l’acheter : 

Le livre est disponible sur Amazon, au format Kindle. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s