Chroniques littéraires

L’Île du Crâne (A. Horowitz)

« Les élèves sont bizarres,(…). Les enseignants sont dingues, l’île est horrible et l’école semble sortie d’un film d’horreur. »

J’ai lu L’Île du Crâne d’Anthony Horowitz. Publié pour la première fois en 1988, il s’agit d’un roman jeunesse de fantasy, à l’humour noir et l’atmosphère sombre et lugubre. Un second tome, Maudit Graal, a été publié en 1997.

En 2006, L’Île des Sorciers regroupant les deux premiers tomes a également été publié chez Hachette Jeunesse.

Je dois vous avouer que si j’ai décidé de m’intéresser à L’Île du Crâne, que je ne connaissais pas jusqu’il y a peu, c’est tout simplement parce que j’avais entendu des rumeurs affirmant que Harry Potter n’était qu’un vulgaire plagiat du roman d’Horowitz.

Donc, j’ai acheté le roman et je l’ai lu. Vous êtes prêts pour la chronique ?

Résumé

David Eliot vient d’être renvoyé du collège et cette fois ses parents ont décidé de sévir ! Il se retrouve dans une école bien étrange, sur la sinistre île du crâne, au large de l’Angleterre. Très vite, il soupçonne le pire. Mais il est encore loin de la vérité…

Mon avis

Commençons par le résumé. Court, bref. Il va à l’essentiel et je dois reconnaître qu’il a éveillé ma curiosité. Même si j’avais une petite idée de ce qui m’attendait dans cette école, ce fut une agréable surprise. Cependant, mon avis sur ce premier tome est assez mitigé.

D’un côté, le mystère qui entoure l’école de Groosham Grange intrigue. L’ambiance est sombre et l’auteur joue particulièrement bien sur cette atmosphère lugubre qui anime l’Île du Crâne.

D’un autre côté, l’histoire se lit vite. Les chapitres sont courts, l’auteur se passe de détails futiles. Ainsi, le texte manque un peu de corps et certaines descriptions auraient pu être plus étoffées. Je pense notamment au château de Groosham Grange. Je n’avais pas souvent l’impression de voyager dans l’école.

J’ai trouvé cela dommage car j’ai réellement commencé à me plaire à Groosham Grange qu’à partir des derniers chapitres. Et j’aurais voulu qu’ils continuent.

La plume d’Anthony Horowitz est simple, facilitant la lecture et néanmoins, agréable. L’auteur manie l’humour noir à la perfection, se moquant des écoles publiques et privées anglaises, mais aussi des parents complètement barrés de David Eliot.

« (…)
– Aujourd’hui ?  » s’exclama Mme Eliot qui se tordait le cou pour écouter dans le récepteur.
M. Eliot lui en donna un coup qui l’atteignit derrière l’oreille. Mme Eliot tomba à la renverse.

Malgré tout, l’univers de L’Île du Crâne est magique. Sorciers, loups-garous, vampires, momies, fantômes, et j’en passe. C’est sûr, on fait des rencontres étranges sur cette île.

Sans oublier les deux personnages principaux que sont David et son amie, Jill, auxquels on s’attache rapidement. Tous deux déterminés à découvrir quel mystère plane sur leur nouvelle école et on a envie de les accompagner.

Horowitz vs. Rowling : plagiat or not plagiat ?

Bon, venons-en maintenant aux choses sérieuses.

Harry Potter n’est-il qu’un vulgaire plagiat de L’Île du Crâne ?

[ATTENTION] Je parle ici de mes observations. Celles-ci me sont propres et vous avez le droit de ne pas être d’accord. N’oubliez pas que je me targue d’être une Potterhead donc on ne s’emballe pas.

Alors, oui. Il y a pas mal de similitudes entre les deux univers. J’ai un peu l’impression que JK Rowling est allée piocher dans L’Île du Crâne des éléments pour étoffer son propre univers.

Parfois, c’est flagrant : le train qui conduit à l’école et puis, un bateau pour atteindre l’île. David est un garçon petit et menu – Harry Potter est petit et maigre. Et d’autres fois, c’est plus subtile. Et puis, il y a David, Jill et Jeffrey qui se rencontrent dans le train. Ca ne vous rappelle rien ?

Vous voulez en savoir plus sur ces similitudes ? Il y a une vidéo YouTube qui pourrait vous intéresser (*à ne pas regarder si vous envisagez de lire le roman !)

Ces ressemblances, je me suis amusée à les lister et j’avoue que cela m’a un peu dérangée au début. J’avais du mal à rentrer dans le livre parce que j’étais à la recherche des similitudes avec Harry Potter. Mais finalement, même si j’ai trouvé que ce premier tome, L’Île du Crâne, manquait de détails et ne m’a pas énormément fait voyager, c’est un roman jeunesse que je conseillerais sans hésiter.

De plus, il ne faut surtout pas oublier que L’Île du Crâne a été publiée avant Harry Potter à l’école des sorciers. Et j’ajouterais pour les fans de la saga que même si JK Rowling s’est très fortement inspirée de cet univers, elle a su exploiter son propre univers en l’enrichissant.

Alors, oui. Il y a de (très) nombreuses similitudes mais les deux romans sont différents et personnellement, cela ne m’empêchera pas de continuer à revendiquer ma Fantitude pour l’univers de Harry Potter.

Conclusion

L’Île du Crâne est un roman plein de mystères et d’aventures, dans une école à l’atmosphère sombre, où les professeurs sont aussi bizarres qu’étranges. Mais malgré tout, ce roman pourrait bien devenir un classique de la littérature jeunesse.

Et puis, tous ces débats autour du plagiat du roman par JK Rowling a sans doute éveillé la curiosité de bien de lecteurs. Alors, pourquoi pas vous ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s