Chroniques littéraires

L’Eschylliade (P.-F. Kettler)

« Aux apparences ne te feras »

J’ai lu L’Eschylliade de Pierre-François Kettler, aux Editions d’Avallon et je ne suis pas déçue de ce premier tome.

Résumé

Quand Eschylle, chat siamois miro rencontre Bélerin, apprenti mage, leurs destins se scellent : leurs esprits se lient, ainsi que leurs sens. Nés tous les deux dans les Marches Pâles, ils vont devoir affronter un vent malfaisant : non l’hiver, qui s’abat sur les sommets et les combes, mais des enlèvements d’enfants et de femmes, attribués à des Petites-Personnes. Leur enquête les mènera dans des lieux improbables, au coeur d’anciennes ruines, mais aussi sous la terre.

Mon avis

La première chose qui m’a marquée en entamant le récit de L’Eschylliade, c’est le narrateur. Et autant vous dire que ce n’est pas tous les jours que j’ai l’occasion de lire une histoire racontée par un chat !

Mais ce qui est encore plus surprenant, c’est le contexte dans lequel le récit nous est raconté. Car ici, le lecteur a la chance d’assister à un cours d’Histoire Morale de la Magie. Rien que ça. Et devinez qui est le professeur ?

Nous rencontrons donc Eschylle, le chat compère de Bèlerin, un apprenti mage qui va l’emmener dans une quête, accompagnés de quatre compagnons. On découvre aussi, petit à petit, en même temps qu’Eschylle et son maître, le lien qui les unit.

Le vocabulaire de l’auteur est très riche, entraînant parfois des phrases longues, aux tournures complexes. Certains mots sont peut-être trop longs ou peu adaptés à des enfants qui apprendraient à lire seuls. Or, le roman appartient à la collection « 9 à 99 ans ».

Cependant, je trouve la plume de l’auteur délicate. Les chapitres sont courts, le récit se lit rapidement et ce que j’ai apprécié, ce sont les descriptions des différents lieux visités par nos héros. J’avais l’impression de voyager avec eux et voir à travers les yeux d’Eschylle.

Enfin, la méthode employée par l’auteur pour faire parler certains personnages est juste géniale. Je vous laisse la découvrir par vous-mêmes mais sur le coup, c’était bien trouvé.

Mon seul regret dans cette lecture, c’est la sensation d’inachevé lorsque j’ai tourné la dernière page du roman. Je suis un peu restée sur ma faim.

En conclusion, c’est un voyage qui s’annonce prometteur pour la suite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s