Chroniques littéraires

Le Cuir et la Plume (J. Malysa)

« L’amour fait mal, mais il fait encore plus de bien. »

Pour ma dernière chronique de l’année, j’ai lu Le Cuir et la Plume de Jeanne Malysa parce que j’en avais lu beaucoup de bien et j’étais curieuse de découvrir cette romance policière.

Résumé

Lucie Fontaine est journaliste free-lance à Paris. Elle est très proche des militants pour les droits des femmes.
Pierre Cartier est capitaine à la Crim’ à Paris. Il est également l’un des associés d’un club BDSM et reconnu comme un Dominant hors pair.
L’un se voit confier une enquête sur des crimes odieux, l’autre sur une période sombre de notre histoire. À priori, aucun rapport entre ces deux affaires.
À priori, aucune chance que ces deux-là se rencontrent…
À priori.

Mon avis

Commençons par les deux personnages principaux : Lucie, journaliste freelance et féministe engagée, et Pierre, Capitaine à la Crim’ et propriétaire d’un club BDSM où il est réputé pour être un dominant très respecté.

Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est que l’autrice parvient à mélanger enquête policière et romance. J’avoue, j’ai eu beaucoup de mal à décrocher de l’histoire. J’avais envie de connaître le dénouement de l’enquête de Pierre, de celle de Lucie mais aussi et surtout de découvrir l’évolution de la relation entre les deux protagonistes.

L’autrice ne s’est pas contenté de présenter deux personnages. Bien au contraire, on découvre leur vie, leurs passions, leurs amis et famille. Lucie et Pierre ne sont pas que deux noms. Ils sont deux personnages avec une histoire chacun. Je me suis attachée à eux, avec une préférence pour Pierre qui se révèle, derrière sa carapace de dominant, être un homme tendre et touchant.

La structure du roman est établie de sorte que les chapitres s’alternent. Ainsi l’on passe d’un chapitre sur Pierre à un chapitre sur Lucie. Puis, les personnages se croisent et l’on découvre, de temps en temps, un chapitre consacré à nos deux protagonistes.

L’enquête est vraiment bien ficelée et les descriptions laissent parfois peu de place à l’imagination. J’ai beaucoup apprécié comment l’autrice a réussi à semer des indices tout au long du récit, faisant s’entrecroiser l’enquête de Pierre et celle de Lucie.

J’avais un peu peur en lisant le résumé, voyant que Pierre était adepte du BDSM. Je m’attendais à une version policière de 50 nuances de Grey. Quel plaisir de reconnaître que j’avais tort. Bien au contraire ! L’érotisme est délicat, les scènes sont agréables à lire. On peut le dire que oui, l’autrice a le sens du détail.

Au final, c’est une véritable romance policière que j’ai dévorée !

[Source photo : Pixabay]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s