Chroniques littéraires, Livres

A Christmas Carol – Charles Dickens

« Marley was dead » (« Marley était mort »)

En cette période de Noël, j’ai décidé de me replonger dans un conte de Noël très connu et que j’apprécie particulièrement, A Christmas Carol de Charles Dickens.

Publié pour la première en 1843, il s’agit du premier et plus célèbre conte écrit par Dickens mais aussi l’un de mes contes de Noël préférés, avec Histoire d’un casse-noisette.

[Source : Fnac]

Résumé

Un soir de Noël, Scrooge, vieil homme d’affaires avare et cupide, a une hallucination en rentrant chez lui : il voit le fantôme de Jacob Marley, son associé décédé des années auparavant, dans le marteau de la porte. Sans s’inquiéter outre mesure de cette « sottise », Scrooge s’apprête à se mettre au lit lorsque la sonnette qui servait autrefois à appeler les domestiques se met à tinter. Or, cette sonnette aboutit à une pièce condamnée depuis bien longtemps, et personne n’a donc pu en tirer la ficelle…


Mon avis

Je vous en parlais dans mon article précédent, La lecture et les langues étrangères, j’ai déjà lu Un chant de Noël en anglais, à l’école. Et j’avais adoré.

J’ai donc décidé de me replonger dedans cette année, en reprenant évidemment la version originale. Et autant vous dire que le plaisir était encore au rendez-vous, cette fois-ci.

Ebenezer Scrooge. Cet homme d’affaires est aigri, égoïste et il déteste Noël, qu’il ne célèbre plus depuis longtemps. Même son neveu, qui est venu l’inviter à dîner avec sa famille, il l’a remballé ! Il préfère rester seul.

Ainsi, au début de l’histoire, Scrooge n’attire pas la sympathie. Loin de là. Après tout, qui aurait envie de côtoyer quelqu’un comme lui ?

Scrooge vit seul dans la demeure de son seul ami, Marley, décédé il y a sept ans. C’est important de le préciser car un soir, Scrooge reçoit la visite de son vieil ami mort, sous la forme d’un fantôme traînant des chaînes. Ce dernier lui annonce que trois fantômes vont venir lui rendre visite dès le lendemain soir.

Ces trois fantômes sont ceux du passé, du présent et du futur de Scrooge. Chacun, tour à tour, va l’emmener avec lui, à la découverte de souvenirs et d’images du futur. Leur but ? Rendre à Scrooge l’esprit de Noël qu’il semble avoir oublié.

A travers le passé, on découvre les événements qui ont amené Scrooge à devenir l’homme qu’il est aujourd’hui. Et dès le premier souvenir, j’ai fini par ressentir de la compassion pour lui.

Evidemment, le conte se termine dans la joie et l’allégresse (sinon, ce serait pas un conte de Noël), avec un Scrooge qui s’est repenti et qui semble avoir enfin retrouvé l’esprit de Noël.

Le premier chapitre est un peu long et j’ai souvent eu du mal à comprendre pourquoi certains éléments étaient décrits avec autant de précision. De plus, le vocabulaire n’est pas toujours simple à comprendre, non plus. Malgré tout, la plume de Dickens est délicate et poétique. Les phrases se lisent avec fluidité.

Bref, ce conte est à conseiller si vous souhaitez ajouter un peu de magie de Noël à cette période. En plus, si vous avez des enfants, pourquoi ne pas le lire en famille ?


Envie de le (re)découvrir ?

Vous pouvez obtenir la version numérique gratuitement en version originale sur le site de la Fnac.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s