Chroniques littéraires, Livres

Pétales d’amour et de bonté – Alicia Alvarez

« Si tu as un rêve, vis-le. »

BONNE ANNEE !
J’espère que vous avez bien refermé la dernière page de 2021 et que vous êtes prêts à entamer le premier chapitre de 2022.

Pour cette première chronique, j’ai décidé de vous parler d’un petit roman tout doux et tout choupi.

J’ai lu le roman de jeunesse fantastique d’Alicia Alvarez, Pétales d’amour et de bonté, paru aux Editions Nutty Sheep en 2021.

Alicia Alvarez, je vous en avais parlé au début du blog en vous présentant son premier roman court, Jazz Dream and a Pinch of Human. J’avais déjà adoré sa plume alors c’est sans hésiter que je me suis proposée pour lire son nouveau roman lors d’un appel à choniqueurs.


Résumé

Nina, 10 ans, ne se sent pas à sa place dans sa propre vie. Dotée d’un caractère introverti doublé d’un manque de confiance en elle conséquent, elle n’a aucun ami à l’école. Une fois à la maison, elle se sent beaucoup mieux, mais quelque chose manque… Personne n’écoute réellement ce qu’elle a à dire, encore moins elle-même. Sa vie banale prend un tournant inattendu le soir où son beagle, Pierrot, décide de dépasser le portillon grand ouvert du jardin. Jusqu’alors, Nina se croyait inutile, nulle, moche, sans aucune valeur. Cette expérience à mi-chemin entre le réel et l’irréel lui fera prendre conscience des richesses que la vie a encore à lui faire découvrir.
Un roman jeunesse fantastique dans lequel s’incorporent avec tendresse la bienveillance et une réflexion propre au développement personnel.


Mon avis

D’emblée, la couverture m’avait attirée. Les illustrations donnent le ton de l’histoire qui nous attend. En lisant le résumé, pourtant, j’ai cru qu’il s’agirait d’un livre pour enfant et, même à la lecture, on pourrait le penser mais non.

Ce roman peut se lire à tout âge !

Nina a dix ans. Elle n’a aucun ami. Elle rêve de jouer au football mais n’ose pas le dire à ses parents. Aussi sa mère décide-t-elle de l’inscrire à des cours de danse. Timide, réservée, Nina n’aime pas attirer l’attention. C’est une petite fille qui a peur de dire ce qu’elle veut, ce qu’elle pense, ce qu’elle ressent.

Alors qu’elle promène son chien, Nina finit par tomber dans un monde magique où elle rencontre toutes sortes de personnages qui l’aideront dans sa quête pour retrouver le chemin de sa maison.

En lisant ce roman, je me suis facilement identifiée à Nina et je pense que beaucoup de lecteurs et lectrices s’y identifierons aussi.

Le texte, écrit au présent et à la première personne, permet vraiment de comprendre les pensées de Nina. Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est la légèreté de la plume et le vocabulaire adéquat. On voyage bien dans l’esprit d’une petite fille de dix ans, à travers ses peurs, sa tristesse et sa joie.

Nina devra, au cours de son aventure, apprendre à se faire confiance, à croire en elle. Elle devra surmonter ses peurs et passer des obstacles qu’elle n’aurait jamais cru affronter seule. Son aventure la poussera à sortir de sa zone de confort pour dépasser ses limites.

Il y a une attention que j’ai particulièrement adorée : l’autrice a ajouté un mandala à colorier en début de chaque chapitre. Plutôt géniale comme idée vu que ce roman de jeunesse fantastique se veut également être une réflexion propre au développement personnel.

D’ailleurs, chaque chapitre est introduit par une citation qui se veut inspirante et en lien avec l’histoire, comme celle reprise en début d’article.

Bref, ce roman court est inspirant et parfait entre deux grosses lectures (c’est l’autrice qui l’a dit !). D’ailleurs, c’est pas impossible que je le fasse découvrir à mon fils d’ici quelques années 😉

P.S. : mention spéciale pour les noms des personnages !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s